Hexagone / Coup de cœur / 2014 / Dominique Pottier, plasticienne et peintre scénique

Dominique Pottier, plasticienne et peintre scénique

Dominique PottierNée en catalogne française à Perpignan, Dominique Pottier a grandi en contemplant le bleu de la Méditerranée, les montagnes et bien sûr le soleil. Elle a débuté les Beaux Arts en 1982, pour les finaliser à Toulouse en 1987. Dès 1988, à son travail de plasticienne s’est ajouté une carrière de peintre scénique en théâtre, opéra et muséographie .Ce qui l’amènera plus tard à créer des décors de rues pour des événements culturels. Elle travaille d’ailleurs comme peintre scénique sur des productions cinématographiques québécoises et américaines. En 2013, elle crée les décors pour la troupe Lanaudoise Advienne que pourra, pour la pièce Le Tour du monde en 80 jours, interprétée dans la célèbre roulotte de Paul Buissoneau.

À PROPOS DE SON TRAVAIL DE CRÉATION

Depuis son arrivée au Québec, en 1995, Dominique Pottier poursuit sa recherche sur la mémoire, l’histoire et la nature. À l’approche de ses œuvres, c’est tout d’abord la sobriété dans les couleurs qui nous frappe : le bleu toujours pur et le blanc en camaïeux qui évoquent tout de suite la Méditerranée et l’architecture romane. D’un peu plus près, ses dessins se révèlent sans âge, inscrits à même ces feuilles de vieux livres, fragments de connaissance et d’histoire. Mais de plus près encore, l’artiste nous invite à faire entrer ses œuvres dans notre univers immédiat, comme si on plongeait dans un paysage. D’un fragment à l’autre, il s’ensuit un parcours où ce n’est jamais anodin si ses œuvres et ceux qui les regardent sont caressés par le vent et frémissent. « Serait-ce l’empreinte de la nature lanaudoise sur l’artiste d’origine française ou, plus simplement, un besoin de plus en plus grand en tant que plasticienne, de mettre en scène: l’influence de son métier de peintre scénique? », ont mentionné les représentantes d’Hexagone.

SON IMPLICATION DANS LA COMMUNAUTÉ

Comme Dominique le mentionne elle-même, « ma démarche en tant qu’artiste est intimement liée au développement de la culture dans ma communauté ». Bien enracinée dans son milieu, Dominique Pottier organise à St-Gabriel, depuis deux ans, un événement en médiation culturelle : Un Arbre de Noel; un moment de rêve. Cet événement est mis sur pied avec le soutien et la collaboration de la MRC de D’Autray, de la ville de St Gabriel, la Paroisse de St Gabriel de Brandon, le service Loisirs sportifs et culturels de Lanaudière.

Consultez sa fiche sur Hexagone.

11 questions Pour mieux connaître Dominique Pottier

1.  Lieu de naissance:

En Catalogne française à Perpignan.  J’ai grandi avec le bleu de la Méditerranée et les montagnes. Son vent incessant la Tramontane, le parfum du thym et bien sûr, son soleil.
2.  Lieu de résidence:
Paroise de St Gabriel de Brandon, avec son lac et ses montagnes.
3.  Attrait principal pour Lanaudière:
Sa nature sauvage et l’amour de sa population pour leur coin de pays.
4.  Endroit préféré dans Lanaudière:
La vue de mon lac, les grands cieux bleus, les champs en été avec les vaches en liberté.
5.  Lieu culturel préféré dans Lanaudière:
Le Musée d’Art de Joliette
6.  Livre qui vous a marquée le plus:
Le recueil de poésie d’Antonio Machado
7.  Chanson ou musique préférée:
Bach interprété au violoncelle par Pablo Cazal.
8.  Artiste préféré:
Turner, Antonio Tapies, Jean Paul Lemieux.
9.  Sujet de discussion préféré:
Quand je croise quelqu’un qui me parle de sa recherche en création, voir la curiosité des autres, la passion dans leurs yeux, cela me stimule.
10.  Sujet de prédilection pour ses oeuvres:
Aujourd’hui, c’est certainement la nature.
11.  Pourquoi ce medium plutôt qu’un autre:
J’utilise le pigment car il est pur, rapide d’exécution, un coté traditionnel tellement loin de notre temps, si rapide. Pour moi utiliser un tel medium en 2014, c’est faire un lien entre le passé et notre époque.